Revue & Corrigée reviw by Pierre Durr


cf080.jpg
Joëlle Leandre/Pascal Contet – Freeway (CF 080)
Bien qu’elle fasse – de plus en plus rarement – des incursions ciblées dans les musiques écrites contemporaines (Cage, Scelsi, plus particulièrement), Joëlle LEANDRE est d’abord la grande dame de la contrebasse sur les scènes des musiques improvisées. Cet enregistrement, effectué lors du festival Europa Jazz du Mans en 2005, en est un témoignage essentiel puisqu’en deux heures il nous retrace cinq parcours avec différents partenaires (deux duos, deux trios, un quartet)*. Ces formules instrumentales ne sont pas tout à fait inédites (en particulier les Diaboliques, avec Irene Schweizer et Maggie Nicols) et en ce sens, ce double CD pourrait faire office de best of s’il n’y avait l’essence même de l’improvisation, remise en cause permanente des acquis nés de la complicité, soumise à l’instant et au lieu et renouvelant les émotions. Piano et voix, contrebasse ou flûte (William Parker), violon (India Cooke), percussion et trompette (Mark Nauseef et Marcus Stockhausen), percussion trombone et violon (Paul Lovens, Sebi Tramontana et Carlos Zingaro): la contrebasse de Joëlle LEANDRE se meut dans divers environnements, partage les énergies, voire les transcende, accompagne telle figure stylistique, déstructure tel discours, appuie telle envolée…

L’impression que l’auditeur ressent avec “Freeway”, second enregistrement de son duo avec l’accordéoniste Pascal CONTET, est double.

Après At the Le Mans Festival, son écoute semble de prime abord révéler une contrebassiste plus apaisée, dans ce partenariat avec le principal innovateur français de l’accordéon. Il est vrai que certaines séquences de ce parcours libre (capté aux studios de la Suisse italienne à Lugano) associent un accordéon plus ou moins répétitif et lancinant et une contrebasse caressante. Mais ce calme n’est qu’apparent et limité laissant souvent la place à un déferlement orageux (“freeway 6”) entre les cordes  survoltées, grinçantes, et les sons dissonants, qu’insuffle Pascal CONTET à son instrument.

+ There are no comments

Add yours