Revue & Corrigée review by Pierre Durr


ELLIOTT SHARP – “Sharp ? Monk ? Sharp! Monk!” (CFG 001)

Elliott SHARP semble anticiper la réaction de ses auditeurs au vu du titre du recueil. A cette interrogation ou étonnement d’entendre une des principales personnalités de la scène downtown new-yorkaise des musiques expérimentales du dernier quart de siècle reprendre certains thèmes de Thelonius Monk, on peut répondre avec, entre autres, deux arguments.

Le premier tient de la nature des pièces écrites par Monk. Elle possède en elle suffisamment d’ouverture pour ne pas susciter que de plates imitations ou des parodies parfois stériles. Et d’autres l’ont déjà compris, même récemment, tel Alexander von Schlippenbach et son “Monk’s Casino” (déjà sur le label Intakt!).

Le second vient de l’interprétation d’Elliott SHARP. Un auditeur, peu ou pas du tout familier des thèmes monkiens, s’attachera plus particulièrement aux effets stylistiques, aux diverses manières d’aborder la guitare acoustique, qui parcourent les 5 thèmes de Monk … Dans cette optique, cet album est assez complémentaire de “The Velocity of Hue” (Emanem). SHARP décortique les thèmes de Monk, les réinvente, en mettant l’accent sur tel ou tel aspect d’un thème et son jeu se nourrit de divers styles ou approches de la guitare acoustique, évoquant les univers de Bailey, Frith, Fahey, voire de Segovia. Une réappropriation réussie.

+ There are no comments

Add yours